Guide de plantation


Pitchfork

LA STRATIFICATION

Les semences offertes par la Fondation Suzuki ont un meilleur taux de germination lorsqu’elles sont stratifiées. La stratification consiste à soumettre les semences à un traitement au froid et à l’humidité pour lever la dormance. Asclépiade commune, Onagre bisannuelle, Bergamote sauvage… Devenez incollable sur les meilleures pratiques pour faire pousser vos semences!

STRATIFICATION NATURELLE À L’AUTOMNE :

Semez les semences de la Fondation David Suzuki dans un petit contenant rempli de terreau humide. Enfouissez-le presque entièrement dans le sol au jardin 6 à 8 semaines avant le premier gel. Les semences passeront l’hiver à l’extérieur et subiront une stratification naturelle.

Vous pourrez transplanter les jeunes plants à l’endroit voulu une fois qu’ils auront germé et produit quelques feuilles le printemps suivant. Il faut arroser les jeunes plantes et désherber régulièrement durant la première année de croissance.

STRATIFICATION ARTIFICIELLE À FROID AU PRINTEMPS :

La stratification peut aussi se faire à l’intérieur à l’arrivée des beaux jours. Dans ce cas, on sème les graines dans un petit contenant rempli de terreau humide. Puis, on place le contenant dans un sac de plastique et on met le tout au frigo (3 à 5°C) pendant 30 jours. Une fois que les semences auront été stratifiées, vous pourrez les placer près d’une fenêtre ensoleillée ou sous un éclairage horticole jusqu’au repiquage. Les jeunes plantes qui ont germé peuvent être repiquées dans des petits contenants individuels lorsqu’elles auront produit deux vraies feuilles.

Pour plus d'information, consultez notre guide de plantation en ligne : https://fr.davidsuzuki.org/publication-scientifique/8781/.

Ou encore, contactez-nous à dons@davidsuzuki.org ou au 514-871-4932, poste 1459. 

LES SEMENCES DE LA FONDATION DAVID SUZUKI

Vous aimeriez attirer différentes espèces de pollinisateurs dans votre jardin et contribuer à préserver leur habitat? Les semences offertes par la Fondation David Suzuki vous permettront d’attirer une panoplie d’espèces essentielles à la santé des écosystèmes.

Asclépiade commune

De son nom scientifique « Asclepias syriaca », l’asclépiade commune est essentielle à la survie du papillon monarque. Il s’agit de la seule plante dont les chenilles de monarques se nourrissent et sur laquelle les femelles pondent leurs œufs. Elle possède de larges feuilles épaisses qui sont produites en paires opposées sur la tige. Ses fleurs, très parfumées, vont du rose léger au pourpre fade et sauront attirer bien d’autres pollinisateurs. L’asclépiade pousse mieux en situation ensoleillée ou légèrement ombragée dans un sol bien drainé. Les semences d’asclépiade commune doivent être stratifiées pour maximiser leur germination.

Bergamote sauvage

Aussi appelée « monarde fistuleuse », cette plante indigène du Québec fait partie de la famille des Labiées ou Lamiacées. Elle est comestible et est surtout connue pour ses fleurs roses ou lavande et ses feuilles très parfumées, rappelant l’odeur de la bergamote. Elle pousse surtout dans le sud-ouest du Québec. Sa floraison s’étend de juin à septembre. Le nectar des fleurs attire de nombreux papillons et une panoplie d’autres pollinisateurs, comme les bourdons, les abeilles et les colibris. La bergamote sauvage ne nécessite pas de stratification.

Onagre bisannuelle

L’onagre est une plante herbacée appartenant à la famille des Onagracées, ainsi qu’au genre Oenothera. Plante indigène du Québec, l’onagre est une bisannuelle, c’est-à-dire qu’elle a une durée de vie plutôt courte (environ 3 ans). Elle se propage toutefois de façon naturelle. Elle dégage un agréable parfum et ses fleurs vont s’ouvrir durant la nuit, ce qui attirera des pollinisateurs nocturnes, comme les papillons de nuit. Les semences d’onagre bisannuelle doivent être stratifiées pour maximiser leur germination.